Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce midi le service a été rapide. Il n'est pas encore 13 H 30 que j'ai déjà fini.

Je fais un petit tour en salle pour avoir en direct quelques avis clients. 

Mélanie me rejoint rapidement pour me demander de passer à une table de clients ravis et charmants. Elle me susurre à l'oreille que le monsieur a été amputé de ses deux avants bras, mais qu'il a mangé tout son repas sans aucune aide. Ni de son épouse, ni du personnel.

Lorsque j'arrive à la table, monsieur est en train de déguster sa banane flambée avec sa cuillère qu'il a coincé entre ses deux bout de bras et avec laquelle il coupe un morceau avant de le porter à sa bouche avec un mouvement de bascule de ses deux moignons.

A raconter comme ça, on image pas vraiment, mais moi je suis époustouflé par la scène.

- Bonjour, bonne fin de repas. Tout s'est bien passé?

- Merveilleusement! Je me suis régalé.

- Et bien je suis ravi que cela vous ait plu. Excusez-moi mais je suis émerveillé par la manière dont vous avez surmonté votre handicap. Je ne veux pas être indiscret, mais cela vous est arrivé comment?

- Oh, la, la! Vous voyez la petite fille à la table là-bas? Et bien moi aussi quand j'étais gamin, je me rongeais les ongles; et un matin je me suis réveillé comme ça!

Il éclate de rire. Moi je suis très mal à l'aise et je regrette ma question,

Il faut vraiment que j'apprenne à me taire ! ! ! 1 à 0 pour ce monsieur!

Il reprend:

- Non je rigole! En fait; j'étais militaire en mission à l'étranger et j'ai sauté sur une mine. Ne vous en faîtes pas, je le vis bien, et depuis mon retour au pays je me suis marié avec Madame (en me désignant sa compagne) et je suis très heureux.

- Félicitations! Et avec ma délicatesse légendaire:

- Vous vous êtes rencontré après votre accident?

Oui, dans une soirée. Je l'ai invité à danser un slow, et quand je l'ai étreinte avec mes petits bras, elle s'est tellement retrouvée collée à moi, qu'elle n'a pas pu résister et deux mois plus tard on était mariés!

De nouveau il éclate de rire.

Je me coupe la langue tout de suite, ou j'attends un peu? En tout cas il mène maintenant 2 à 0.

Comme je dois être un peu masochiste, je lui pose une autre question:

- Vous avez des enfants?

Oui, Six ! ! !

- Je suis admiratif! 6 enfants? Avec les deux bras en moins, vous méritez que l'on vous érige une statue!

Oh, vous savez, je n'ai aucun mérite! Ce n'est pas avec les bras que je les ais fait ! ! !

Devant ma mine déconfite, dans un large sourire, il me tape sur l'épaule, et à son air compatissant je vois qu'il est très fier de m'avoir donné une belle leçon de vie.

A 3 à 0 je jette l'éponge.

La suite du quotidien de Mélanie et René en cliquant plus bas sur "Quand Arletty et André Pousse viennent nous voir".......................... 

Tag(s) : #Le quotidien de Mélanie et René
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :