Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce soir au restaurant, une majorité de V.R.P.

Parmi eux un nouveau client, la cinquantaine, grand, jovial, apparemment bon vivant et sympathique vient de s'attabler.

Je lui donne la carte pour qu'il fasse le choix de son dîner, et m'en vais de ce pas lui servir le "Kir Royal" qu'il me commande.

A mon retour, avec l'apéritif  qu'il désire je lui demande s'il a trouvé son bonheur, et là j'ai eu droit à la requête de ma vie:

Madame, vous m'avez fourni un livre que vous avez appelé MENU.  Dedans il n'y a que des victuailles, certes surement excellentes, mais certainement pas destinées à ce que je reste "menu".

La tache du choix de mon repas n'est pas de la tarte, bien que la tache arrive normalement après le début du repas, j'aimerai que vous m'aidiez et pour cela je dois vous signaler:

- Ma femme, mon petit chou, lors notre lune de miel m'a dit que j'étais doux comme un agneau et que j'avais des yeux de biche,

Aujourd'hui elle considère que je suis une grande asperge avec une tête de lard, des cheveux poivre & sel  et très, très soupe au lait. 

De mon coté je note que cette tronche de cake, ou vieux croûton, qui n'a rien dans le citron, est devenue une quiche envahie par la peau d'orange  que seul mon blé semble intéresser.

- Mes amis pensent que je suis une courge au cœur d'artichaut, pourtant, quand ils n'ont pas un radis je leur prête de l'oseille et je reste muet comme une carpe, 

- Mes supérieurs croient que je suis une andouille, mais que je suis la crème de la société pour défendre leur bifteck, 

- Mes collaborateurs, ces fayots, me citent en exemple, car je ne pose jamais de lapin , j'ai toujours la banane et qu'a ce titre je ne compte pas pour du beurre

- Quelques clients ont l'impression que je pédale dans la choucroute, mais quand je m'en rends compte, la moutarde me monte au nez, et la mayonnaise prend toujours avant que cela ne tourne au vinaigre,

- D'autres pensent que dans mon métier je suis comme un poisson dans l'eau, car dans mon job on ne peut pas me pigeonner,  je ne serai jamais le dindon de la farce,

- Mes enfants, pour qui j'ai toujours été un papa gâteau arrivent à me retourner comme une crêpe,  malgré leur cervelle de moineau car avec eux je suis souvent dans les choux,

- Moi je ne suis pas en sucre, je reste fort comme un bœuf et pas une poule mouillée, j'ai souvent une tête de cochon mais je ne suis pas nouille. J'essai de mettre du beurre dans les épinards​​​​​​ sans casser les œufs pour vivre ma retraite comme un coq en pâte.

Enfin revenons à nos moutons, , pas de salade et sans en faire un fromageque me conseillez vous ?

 - ? ? ? Euh ! Après cette belle plaidoirie qui démontre que tout le monde est en train de vous dévorer, je vous conseille pour vous venger, un . . . :

- . . . "CROQUE MONSIEUR" . . .

  La suite du quotidien de Mélanie et René en cliquant plus bas sur "Un poisson peut en cacher un autre ! ! !  ..............................."

 

Tag(s) : #Le quotidien de Mélanie et René
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :